L’éveil, épisode 1 – Bande dessinée qui parle d’éveil écologique

 

 

Source cité plus haut : Le figaro, En France, seul un quart des emballages plastiques est recyclé, par Salomé Gargane

C’est ainsi que j’inaugure ce blog ! Ça a été un processus long pour croire en mes capacités d’écriture, mais ça valait le coup de s’accrocher. J’espère que cette première BD vous a plu, c’est la première d’une longue série 🙂

10 réflexions sur “L’éveil, épisode 1 – Bande dessinée qui parle d’éveil écologique”

  1. C’est vrai qu’il y a pleins de récipients en plastiques qui peuvent être remplacés par des contenant durable ! Super sujet, j’espère que cette BD en inspirera plus d’un !

  2. Des gourdes pour l’eau du robinet et des bouteilles de verre pour les jus de fruits !
    J’aimerais bien que la France se mette à la page et propose des systèmes de consigne pour le verre comme en Allemagne. Là-bas, toutes les bouteilles sont consignées (verre ou plastique), et avec leurs machines automatiques, rendre ses bouteilles est ultra simple (et rapporte quelques centimes) !

    1. oui je conçois pas qu’on fasse pas ça en France ! en Belgique aussi la consigne existe, la preuve que ça peut se faire. Et on va pas se mentir l’eau en bouteille c’est l’arnaque du siècle, j’ai vu un documentaire la dessus, elle est mélangé à d’autres sources d’eau qui sont identiques à celle qu’on retrouve dans nos robinets alors bon…

  3. La conclusion est bonne. J’aurais même rajouté une petite note positive (l’objectif recyclage 40% prévu en 2022) pour ne pas laisser les personnes démoralisées sur une note négative et moralisante.
    J’en connais certains qui diront simplement que si ce n’est pas très efficace, alors ça ne sert à rien.

    1. ah oui pas évident de trouver une chute positive, qui encourage a quand même faire le tri, j’avais surtout envie de transmettre que l’idée que le recyclage c’est juste un truc inventé par des commerciaux et des lobbys pour nous donner bonne conscience, en vrai c’est l’arbre qui cache la forêt l’idéale c’est de tendre vers le 0 déchets, ce que je n’arrive pas encore à faire, mais avoir cette état d’esprit est déjà un début.

  4. Ha good! J’avais lu y’a deux-trois ans un bouquin sur le 0 déchet et j’avais commencé à m’y mettre, mais j’étais encore en centre ville et la transition vie souhaitée future/vie réelle présente était trop importante. Résultat: au bout de pas très longtemps je me suis dégonflé comme un ballon de baudruche. Depuis j’ai quand même amélioré pas mal de points, notamment sur l’alimentation qui n’a absolument rien à voir à avant. En fait c’est simple: je cuisine, avant c’était pâtes/riz/fromage/monster ou plats préparés. Beaucoup de chemin à faire encore mais ta petite BD vient de me donner envie de m’y intéresser à nouveau. Merci pour ça

    Hâte de lire la suite ^^

    1. Trop contente que ça te motive à t’y remettre, t’as déjà parcourue un gros chemin félicitation ! Cuisiné au lieu de manger des plats préparer ça génère beaucoup moins de déchets, moi même je n’y arrive pas, déjà parce que je ne trouve pas de magasin spécialisé dans les environ (dommage la ville ou je vivais avant en avait un, et je commençais à m’y mettre) je pense que le secret c’est de pas se mettre la pression et tout vouloir changer d’un coup, d’y aller petit à petit et juste le garder à l’esprit^^
      Bon courage pour ta transition 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *